Project Description

Nous associons souvent les conséquences du racisme systémique au système de droit pénal. Cependant, le racisme systémique touche toutes les sphères de la vie courante dont certains domaines moins discutés, tel le domaine médical. Le racisme systémique affecte de nombreux groupes de personnes et est basé sur une différence en termes de couleur de peau, d’origine ethnique présumée, de religion, etc. Le système empêche les personnes faisant partie des différents groupes d’être pleinement épanouies.
Les victimes de ce système se voient offrir de moins bonnes opportunités de réussite. Cela se traduit par la mort ou de graves conséquences qui affecteront les victimes pour le restant de leur vie. En effet, il a été démontré que les femmes noires sont le groupe de femmes qui meurent le plus en donnant naissance, car certains praticiens croient que les personnes noires sont plus résistantes à la douleur. Donc, les patients se retrouvent avec la mauvaise dose d’opioïdes prescrite. Une autre importante lacune du système de santé envers les personnes racisées correspond aux ressources offertes et mises en place pour la santé mentale des personnes noires.
Ce projet a donc pour but d’informer les gens des conséquences du racisme systémique sur la santé des personnes noires. Il nous permettra aussi de dénoncer des pratiques dans un domaine qui nécessite des changements. Enfin, il permettra de sensibiliser la population à cette problématique et de la rendre plus consciencieuse des effets du système sur les personnes noires.
Ce projet réalisé en collaboration avec l’Association des étudiant.e.s noir.e.s en droit de l’Université d’Ottawa se déroulera en trois volets.
Le premier volet consiste à faire une recherche de statistiques, au Canada, de personnes ressources et de témoignages. La finalité du volet sera la réalisation de plusieurs capsules.
Nos capsules seront accessibles en cliquant ici à partir de (Date à venir) (lien vers la page en cliquant sur ici)
Le second volet prendra la forme d’un court-métrage de nature informative d’une durée de dix (10) à quinze (15) minutes sur la page Facebook de la Clinique juridique de Saint-Michel. (lien vers notre page)
Enfin, ce projet va se conclure par la préparation d’un dépliant, synthétisant toutes les informations récoltées dans le cadre de celui-ci, qui sera en distribution à l’Université d’Ottawa et à la CJSM.
Notre dépliant sera aussi accessible à partir de notre Bibliothèque juridique dès (Date à venir)