Portrait de Limartine Angrand

Rédigé par

Publié le September 27, 2022

Portrait rédigé par Claudia Fortin

Cette semaine, l’équipe de Plume légale a décidé de préparer un portrait afin de présenter un membre de l’équipe de la Clinique juridique de Saint-Michel (ci-après « La Clinique »). La Clinique a pour but de favoriser l’accès à la justice. Pour se faire, divers membres et bénévoles s’occupent de tâches afin de répondre aux missions de l’organisme. Ce portrait portera sur la trésorière de la Clinique, Limartine Angrand. Pour en apprendre davantage sur son parcours, ses motivations et ses implications, nous lui avons posé quelques questions.

Question : Pourrais-tu te présenter en quelques lignes ?

Je m’appelle Limartine Angrand. J’ai étudié à l’Université de Montréal en droit et depuis la réussite de mes examens du Barreau du Québec, je travaille comme avocate dans le domaine de la famille et de l’immigration chez Belton Avocats. Je suis aussi trésorière de la Clinique Juridique de Saint-Michel, que j’ai cofondée avec Fernando Belton.

Question : Pourquoi avoir choisi de t’impliquer à la Clinique Juridique de Saint-Michel?

Je suis arrivée au Québec en 2013, fraîchement sortie du secondaire et ma première expérience de travail québécoise a été pour un organisme communautaire à Laval. J’y suis restée huit belles années. L’amour de l’implication et du travail communautaire vient de cette expérience. Alors quand il a fallu le transposer dans le domaine juridique, une clinique juridique basée à Saint-Michel pour les michelois était une évidence. C’est ce qui m’anime depuis toujours et c’est avec beaucoup de fierté que je vois cet organisme grandir et de voir aussi l’intérêt qu’elle suscite auprès non seulement de nos usagers, mais aussi de la communauté étudiante.

Question : En quoi consiste ton rôle de trésorière au sein de la Clinique?

Au jour, le jour, mon rôle consiste à m’assurer du suivi des revenus et dépenses de la Clinique afin de pouvoir faire des comptes rendus au Conseil d’administration. Il faut en effet s’assurer qu’il y ait les fonds nécessaires au bon fonctionnement de la Clinique sachant que pour les organismes communautaires, l’argent est le nerf de la guerre. Je prépare aussi les budgets, autorise les dépenses extraordinaires, et m’acquitte des paiements dus de la Clinique. À titre de trésorière, je suis aussi membre du Conseil d’administration et je suis souvent amenée à faire des recommandations sur des projets selon l’état de nos finances. Finalement, j’assiste les coordonnateurs de projets dans leur reddition de compte.

Question : Qu’est-ce qui te tient le plus à cœur à la Clinique?

Ce qui me tient à cœur c’est que la Clinique ne perde pas l’intérêt des étudiants en droit. J’ai moi-même commencé le projet alors que j’étais en troisième année du Baccalauréat. Les pionniers de la Clinique ont principalement été des étudiants et la raison pour laquelle nous avons grandi aussi vite, c’est en raison du regard neuf de ces étudiants. La Clinique a besoin de cela pour effectuer le travail qu’elle fait présentement et j’encourage tous ceux et celles qui souhaitent s’impliquer ou simplement qui ont à cœur un intérêt à l’accès à la justice à appliquer à la CJSM.

Question : Comment comptes-tu continuer à t’impliquer dans le domaine du droit et de l’accès à la justice dans le futur?

Mon mandat de deux ans à titre de trésorière s’achève cet été et j’ai vraiment hâte de m’impliquer sur d’autres aspects et dans les divers comités de la Clinique afin de pouvoir travailler en plus étroite collaboration avec les usagers et/ou avec les étudiants. Une chose est certaine, je ne serai jamais très loin de la Clinique Juridique de Saint-Michel. Dans la pratique de tous les jours, outre la prise de mandats pro bono, il s’agit personnellement de dépasser le mandat en tant qu’avocate, de dépasser les heures facturables pour prendre le temps d’écouter le client et de lui donner l’heure juste dans la recherche de solutions.

 

Illustration par Amélie Papillon

Texte corrigé par Maya-Chahinez Oultache

Articles similaires