On parle souvent du sexisme et du racisme, mais qu’est que le capacitisme ?

Rédacteur.trice -invité.e :

Publié le December 2, 2021

Rédactrice invitée  : Tania Chahla

« La diversité de chacun fait la richesse de tous. » – Julos Beaucarne.(1)

Cette citation m’inspire à croire en un monde meilleur puisqu’elle encourage l’acceptation de tous dans une société libre et démocratique.

Lorsqu’on défile sur notre fil d’actualité, nous pouvons facilement lire sur les sujets du « sexisme », discrimination fondée sur le sexe, et du« racisme », discrimination envers les minorités visibles.(2) Or, si je vous parle du mot « capacitisme »; avez-vous seulement une idée de ce que cela signifie?

Afin de mieux comprendre ce nouveau concept, voici une brève définition.

Capacitisme : « Attitude ou comportement qui porte préjudice à une personne ou à un groupe de personnes ayant des incapacités, particulièrement physiques. » À noter que, pour certains auteurs, le capacitisme peut couvrir autant les incapacités physiques que mentales.(3)

En effet, il s’agitd’une forme de discrimination basée sur un système de valeurs qui considère certaines caractéristiques du corps et de l’esprit comme essentielles pour vivre une vie épanouie. Cela part du principe que la qualité de vie des personnes handicapées doit être vraisemblablement plus faible puisque leur handicap est perçu comme un échec personnel.

Dans le capacitisme, comme dans le racisme, le sexisme, l’âgisme ou les autres formes d’oppression, le groupe social dominant considère sa propre image comme étant le modèle selon lequel l’humanité devrait être, rejetant ou ignorant les autres, les considérant comme inférieurs, « pas normaux » ou inaptes.(4)

Selon l’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2017, « 16.1% de la population de 15 ans et plus au Québec ont au moins une incapacité. »(5) Lorsqu’il y a présence de stigmatisation, d’attitudes préjudiciables et de stéréotypes qui se transforment en discrimination, cela contrevient à l’article 15 de la Charte canadienne des droits et libertés ainsi qu’à l’article 17 de la Charte québécoise des droits et libertés qui interdit à tous de discriminer et de traiter différemment un individu à cause de son handicap.

Haben Girma, avocate et défenseure des droits des personnes handicapées, affirme que « si vous ne pouvez pas faire quelque chose d’une façon, c’est l’occasion de créer quelque chose de nouveau. Un professeur aveugle ne pouvait pas lire avec ses yeux, il a donc créé un système pour lire avec ses doigts. »(6) Il est important de croire en l’inclusion et de garder un œil sur le passé parce qu’il n’y a pas si longtemps, dans l’Allemagne nazie, plus de 300 000 personnes handicapées furent exterminées, car leurs vies étaient considérées comme indignes.(7) Un autre horrible pan de notre histoire est le mouvement eugéniste qui émergea au début du 20e siècle et qui a mené à la stérilisation forcée de plus de 60 millions de femmes, d’hommes et d’enfants handicapés, sous prétexte de vouloir améliorer la génétique humaine.(8) Malgré l’ampleur de ces atrocités, le capacitisme continue à se propager dans notre société et reste mal compris. L’opinion sociale des capacistes continue à façonner notre compréhension d’unhandicapet influence la façon dont nos sociétés sont organisées. Les activités régulières comme aller à l’école ou au travail, prendre les transports publics, faire les courses ou pratiquer un sport sont difficiles, voire impossibles pour les personnes handicapées. Le résultat? Elles finissent exclues et isolées toute leur vie, incapables de vivre dans une communauté.

Les droits de la personne mettent au défi le capacitisme ainsi que les autres formes d’oppression et se battent pour un monde où la diversité est valorisée et accueillie. L’humanité évolue en permanence, chaque personne utilise son esprit et son corps différemment, et ce sont ces différences qui permettent à la diversité humaine d’exister.

Il y a quelque temps, j’avais envie d’écrire à ma sœur jumelle, à la moitié de mon être, à cette femme qui est dotée d’un cœur rempli d’amour et de tendresse qui transmet une joie infinie dans ma vie. Oui, à elle. Elle est peut-être différente, car son cerveau ne fonctionne pas comme celui de tout le monde. En fait, je dirais plutôt que son cerveau ne respecte pas les critères « d’intelligence » et de « normalité » imposés par notre société. Chose certaine, pour moi, cette différence est précieuse, car c’est ce qui fait d’elle l’être humain admirable et unique qu’elle est aujourd’hui. Elle est forte, elle est courageuse et surtout, ce qu’il est important de retenir, c’est qu’elle est humaine, comme toi et moi.

Texte corrigé par : Gabrielle Daigneault-Demers

 

Sources :

(1) https://www.dicocitations.com/citations/citation-46724.php#:~:text=La%20diversit%C3%A9%20de%20chacun%20fait%20la%20richesse%20de%20tous.&text=Cette%20phrase%20de%20Julos%20Beaucarne,d’une%20citation%20tr%C3%A8s%20courte.
(2) https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/gravel-le-matin/segments/entrevue/73319/capacitisme-discrimination-handicap-fauteuil-handicapes
(3) http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=8362939
(4) https://www.ababord.org/Etes-vous-capacitiste
(5) https://www.ophq.gouv.qc.ca/publications/statistiques/personnes-handicapees-au-quebec-en-chiffres/apercu-statistique-des-personnes-handicapees-au-quebec.html
(6) https://www.un.org/africarenewal/fr/magazine/ao%C3%BBt-2021/le-plus-grand-d%C3%A9fi-est-le-capacitisme-pas-mon-handicap
(7) https://www.sciencespo.fr/mass-violence-war-massacre-resistance/fr/document/l-extermination-de-malades-et-handicapes-mentaux-sous-le-regime-national-socialiste.html
(8) https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/eugenique#:~:text=L’eug%C3%A9nisme%20(ou%20eug%C3%A9nique),humaine%20en%20contr%C3%B4lant%20la%20reproduction.&text=d%C3%A9ficiences%20de%20f%C5%93tus.-,L’eug%C3%A9nisme%20(ou%20eug%C3%A9nique)%20est%20un%20ensemble%20de%20croyances,humaine%20en%20contr%C3%B4lant%20la%20reproduction.