La pression sociale de devenir mère

Valérie Pognon

Publié le September 25, 2021

Les parents ont beaucoup d’espoir pour leurs enfants : qu’ils aient un bon emploi, qu’ils s’épanouissent financièrement, qu’ils se marient, mais principalement qu’ils fondent une famille. Pourquoi est-il aussi important de fonder une famille? Et pourquoi une femme qui ne désire pas ou qui n’a pas d’enfant se fait-elle juger ou questionner?

Dans le passé, l’Église catholique a joué un rôle important dans la procréation en encourageant les familles à avoir plusieurs enfants, prétextant que Dieu bénissait principalement les gens qui avaient des enfants. Les familles étaient donc nombreuses afin d’entrer dans les bonnes grâces de l’Église. Dans les années 1950, la pilule contraceptive a été créée, car plusieurs familles n’avaient pas les moyens d’avoir de nombreux enfants (1) et devaient cacher leur grossesse au clergé afin de pouvoir se faire avorter, ce qui était très mal perçu. Malgré le fait que les femmes ont désormais le choix de prendre la pilule contraceptive pour ne pas tomber enceinte, la société leur apprend, dès leur jeune âge, qu’être mère est le cycle de la vie et que c’est ce qui fera en sorte qu’elles se sentiront épanouie sur le plan personnel. 

Pourtant, qu’en est-il des femmes qui n’ont pas encore d’enfant, qui ne peuvent pas en avoir ou qui n’en veulent tout simplement pas? Celles qui ne sont pas encore mamans, principalement celles âgées entre 30-50 ans, vivent pour la plupart le même traitement, et je parle en connaissance de cause. Il n’est pas rare de se faire dévisager ou de ressentir de la pitié et de l’incompréhension dans le regard des autres lorsque nous leur mentionnons que nous n’avons pas d’enfant, comme si nous étions anormales. L’entourage, et même parfois les inconnus, sans le vouloir, nous mettent de la pression en disant : « Mais là, il faut faire vite, tu ne rajeunis pas. Si ça ne fonctionne pas, tu peux toujours faire le processus in vitro ou même adopter, tu sais, c’est important d’avoir un enfant. » Important pourquoi et pour qui? Certaines personnes diront que c’est important, car c’est un bonheur incontestable et que cela comble un vide. D’autres diront que c’est important, car elles veulent que leur descendance soit prolongée, qu’il y ait une continuité de leurs gènes (2) et d’autres veulent qu’une personne soit à leurs côtés lors de leur mort. Toutefois, lorsque la femme est confrontée à la dure réalité voulant qu’elle ne peut pas avoir d’enfant et qu’elle a accepté cette situation, elle se choisit elle-même; elle choisit de s’épanouir seule ou en couple, car contrairement à ce que la société projette, l’accomplissement et le bonheur d’une femme ne passent pas forcément par le fait d’avoir un enfant. (3)

La maternité n’est pas une obligation pour toutes les femmes et celles-ci peuvent refuser la pression de la société de devenir mère. (4) En 2014, selon l’étude française Ined, 4,3% des Françaises ne voulaient pas d’enfant et, malgré le fait qu’il s’agisse d’un droit fondamental, ces femmes sont perçues comme étant égoïstes, centrées sur elles-mêmes et matérialistes. D’ailleurs, le fait de ne pas vouloir d’enfant ne les rend pas moins femmes, elles ont choisi leur liberté individuelle.(5) Prenons comme exemple l’actrice Tracee Ellis Ross, 48 ans, qui a défait les attentes de la société dictant qu’une femme doit se marier et avoir des enfants. Mme Ross nomme que dès l’enfance, la société l’a élevée à rêver et à planifier le jour de son mariage et de sa grossesse. Toutefois, elle aurait préféré qu’on lui enseigne comment ressentir sa vie au lieu de lui montrer comment elle devait la vivre, car selon elle, il y a d’autres façons de trouver le bonheur, de trouver l’amour et de se créer une famille. Pour elle, sa vie est parfaite, malgré le fait qu’elle ne soit pas mariée et qu’elle ne soit pas mère. Certaines personnes jugent et interprètent mal le fait qu’une femme célibataire et sans enfant puisse être heureuse et se sentir accomplie. Pourtant, elles ont droit de vivre leur vie à leur façon et au-delà des attentes des autres. (6)

Pour finir, je crois effectivement que la société préconise énormément le fait que la femme se sente pleinement heureuse et accomplie parce qu’elle est en couple et qu’elle a fondé une famille.  Cependant, pour celles qui ne peuvent pas avoir d’enfant ou qui ont fait le choix de ne pas être mère, la société tente parfois de les humilier parce qu’elles n’ont pas choisi le chemin traditionnel, ce qui équivaut à leur dire qu’elles ont échoué dans la vie ou qu’il leur manque quelque chose.  Mis à part le désir d’être parent, la société devrait aussi mettre l’accent sur les femmes qui ont choisi d’être heureuses sans être en couple et/ou sans enfant, car le bonheur vient de nous, de notre intérieur. Comme le mentionne la sociologue Francine Descarries, on doit demander à la société d’accepter que les femmes, comme les hommes, aient le droit de choisir si elles veulent être parentes ou non.(7) En effet, il faut s’entendre que peu d’hommes se font juger ou questionner sur le fait qu’ils n’ont pas d’enfant, cette pression n’est pas aussi présente pour eux.

Oui, avoir un conjoint(e) et/ou être parent est magnifique, il s’agit d’un bel accomplissement et je le souhaite à toute personne qui le désire profondément. Toutefois, je ne crois pas que c’est cela qui fera en sorte qu’une vie sera plus merveilleuse. Ne pas avoir ce désir d’être mère et ne pas avoir d’enfant sont des droits fondamentaux qui, parfois, ne sont pas toujours respectés. 

Corrigé par Gabrielle Daigneault-Demers

Illustration par Amélie Papillon (instagram: @petit.pap.illon)

 

(1) https://www.ledevoir.com/lire/347365/la-famille-sans-compter

(2) https://www.marieclaire.fr/pourquoi-fait-on-des-enfants,1318152.asp

(3) https://www.laurencepernoud.com/conception/desir-denfant/devenir-mere-pression-pour-toutes-femmes.html#

(4)https://www.laurencepernoud.com/conception/desir-denfant/devenir-mere-pression-pour-toutes-femmes.html#

(5) https://www.huffingtonpost.fr/2015/05/03/pression-femmes-6-choses-plus-justifier_n_7179758.html

(6) https://www.goodmorningamerica.com/culture/story/tracee-ellis-ross-talks-overcoming-societys-expectations-married-70514816

(7) https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1168969/non-parent-choix-mere-bebe

 

 

 

 

Articles similaires