L’importance des mots justes

By |2020-12-10T20:04:29-05:00décembre 10th, 2020|Droit criminel et pénal, Droit de la personne|

Même si l’utilisation est encore timide, de plus en plus, lorsqu’on aborde des meurtres de femmes, on parle de « féminicides ». Le terme se démocratise quelque peu, mais il continue à faire peur : les féminicides sont des meurtres qui s’inscrivent dans une dynamique sociale de violence envers la femme. C’est vrai que c’est cru et c’est vrai que ça fait peur, mais c’est un mot qui est nécessaire. Nécessaire pour circonscrire une réalité et dénoncer une situation qui perdure malgré des avancées : les femmes sont encore violentées jusqu’à en être tuées. En 2015, au Canada, selon l’Observatoire canadien du féminicide pour la justice et la responsabilisation, 48% des « homicides féminins » étaient commis par un partenaire ou un ex-partenaire amoureux. Ce sont ces histoires de ruptures, de chicanes de couple, de gardes d’enfants qui reviennent régulièrement dans les médias. Un peu paradoxal que l’endroit le plus [...]